Isabelle trois caravelles et un charlatan


La pièce:

Au temps de l’Inquistion espagnole, une troupe de comédiens se fait arrêter pour avoir joué une pièce interdite sur l’histoire de Cristophe Colomb et de la découverte du Nouveau Monde. En attendant le verdict du Saint Office, ils jouent le spectacle devant le bourreau se moquant ainsi de toutes les autorités qui veulent les réduire au silence. Cristophe Colomb fait le charlatan pour avoir l’argent nécessaire à son voyage, tandis que la reine Isabelle de Castille et le roi, son époux, font les “matamores”, lançant des guerres de spoliation envers les Arabes et les Juifs. La découverte des Amériques se fait lorsqu’il n’y a plus rien à saccager en Europe, et qu’il faut se trouver d’autres victimes. De retour en Espagne, Colomb se voit lui-même jeté en prison pour ne pas avoir apporté du Nouveau Monde l’or qu’il avait promis à Leurs Majestés et échappe de très près à une condamnation pour hérésie. L’acteur qui a joué son rôle, ne pas échappant à la sienne, se fait couper la tête à la fin de la pièce. La farce tourne à la tragédie, les pragmatiques ont toujours le dessus sur les idéalistes; seul, le mythe de la liberté reste intact et séduit les générations, l’une après l’autre, jusqu’à la fin des temps.

Informations :

  • Distribution: Simone Chevalot, Mélanie Delisle, Michel Lavoie, Jean-Sébastien Lavoie, Renaud Paradis, Hugolin Chevrette.
  • Scénographie: Marie-Pierre Fleury.
  • Production: Claude Duchemin, Anne-Catherine Simard Deraspe.
  • Musique: Renaud Paradis.
  • Mise en scène: Cristina Iovita.

photo © Dominic Darceuil

Retour haut de page